Les séminaires de la RDJ

Découvrir Hans Jonas et les philosophes de l’écologie

La Règle du Jeu

La Règle du jeu vous invite ce dimanche 28 octobre à 11h au cinéma Saint Germain :

Découvrir Hans Jonas

et les philosophes de l’écologie

Une rencontre avec la philosophe Cynthia FLEURY, animée par Alexis Lacroix.

Hans Jonas, philosophe allemand (1903-1993).

Hans Jonas, philosophe allemand (1903-1993).

L’écologie est omniprésente mais reste, assez largement, méconnue. Tout au moins en ses dimensions doctrinales et fondations philosophiques. Car toute l’écologie ne dérive pas en droite ligne de la modernophobie de Jean-Jacques Rousseau, ce contempteur de la civilisation des villes, des spectacles et des parures.

Et pour cause : si plusieurs essayistes ont insisté depuis une vingtaine d’années sur l’organicisme conservateur d’un large pan de la sensibilité écologique, celle des « deep ecologists » anglo-saxons ou scandinaves comme Arne Naess qui absorbent le propre de l’homme dans une allégeance à la Mère nature, leurs études ne résument pas, loin s’en faut, la généalogie complexe de l’idée écologique.

À l’encontre de cette régression matricielle, il existe une autre écologie : une écologie dont les inquiétudes sont partagées par de nombreux philosophes contemporains. Des penseurs, des intellectuels, qui combattent la soumission à une nature toute-puissante, et qui valorisent la responsabilité des hommes à l’endroit des autres vivants, bêtes, arbres et plantes.

L’écologie dont ils ont tracé, depuis l’immédiat après-guerre, les contours théoriques, requiert et appelle une sollicitude démocratique, non une « panique morale » organiciste et sombre. Pour eux, le transcendantal des droits de l’homme n’apparaît pas contradictoire avec le respect des droits de la nature. Mais qui sont-ils, justement, ces prophètes d’une écologie non réactionnaire?

Avec la philosophe et psychanalyste Cynthia Fleury, chercheur au département « Conservation des espèces » du Muséum national d’Histoire naturelle et professeur à l’American University de Paris, c’est leur portrait collectif que nous allons tracer devant vous, en dialogue avec vous, ce dimanche.

Dans son dernier ouvrage, écrit en collaboration avec Anne-Caroline Prévot-Julliard, Cynthia Fleury tend ses réflexions vers ce qu’elle appelle « l’exigence de la réconciliation » entre la biodiversité et la société (Fayard, 2012).

Cela tombe bien. Loin d’être une fade et molle pensée du juste milieu, cette éthique réconciliatrice est au cœur des objectifs politiques et éthiques d’une écologie non réactionnaire.

D’où ces questions : entre l’Allemand Hans Jonas, ancien élève de Heidegger, et son compatriote Günther Anders, quels sont les points de contact, les oppositions, les nuances ?… Existe-t-il aussi,  des zones d’affinité entre Jonas et celui auquel on l’oppose souvent, le néo-marxiste Ernst Bloch champion du « principe-Espérance » ? Quid, aussi, par exemple, d’œuvres comme celles de Michel Serres ? De Bruno Latour ?

Autant de pensées, diverses, peut-être jusqu’à un certain point inconciliables, mais qui frayent la voie à un impératif nouveau, que nous examinerons ensemble : celui, non plus de seulement transformer le monde, mais de l’épargner. D’épargner une planète finie, fragile – et mortelle. Venez nombreux !

ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE

Les séminaires de La Règle du jeu
Tous les dimanches à 11h,
au cinéma Saint-Germain
22 rue Guillaume Apollinaire
Paris 6ème.
Métro : Saint-Germain-des-Prés

Renseignements ou inscription à la newsletter : redaction@laregledujeu.org

Avec le soutien de Pierre Bergé et de la Fondation André Lévy

SEMINAIRE - NEW TYPO - copie.indd


Print
Catégories : Agenda.

Ecrire un commentaire